More Website Templates @ TemplateMonster.com - October 10, 2011!


Ph de famille après la séance de lancement du projet

La Ligue des Organisations des femmes Paysannes, LOFEPACO en sigle en partenariat avec l’Unicef lance un nouveau projet en zone de santé de Mabalako dans le territoire de Beni. Ce projet porte sur la ce dimanche 20 septembre 2020 du projet de la promotion des Pratiques Familiales Essentielles à travers les 5 groupements (OP de base) et 40 associations paysannes (ILD) en zone de santé de Mabalako. C’est la salle des réunions du SYDIP qui a servi de cadre à la cérémonie de lance de ce nouveau projet. Au  cours de la cérémonie de lancement, plusieurs allocutions ont été dites.

 Prenant la parole en lieu et place de la Présidente du CA de la LOFEPACO, madame Kavira Kahasa, Conseillère du Conseil d’Administration de la LOFEPACO a d’abord souhaité la bienvenue à tous les participants à cette cérémonie. Elle a présenté brièvement l’historique de la LOFEPACO, une ligue qui lutte pour le bien être de la femme en général et de la femme paysanne en particulier. Ce projet vient aider LOFEPACO a atteindre ses objectifs et réveiller ses OP membres au niveau de la base en se basant sur les pratiques familiales essentielles, à fait savoir madame Kahasa.

Pour sa part, monsieur Giblert Kataka, Point Focal de ce projet  a parlé de l’historique de l’Unicef. C’est un organisme branche  des Nations unies. Il se consacre à l’amélioration des conditions de vie des enfants dans le monde entier et la défense de leurs droits. L’ONU a crée l’Unicef   en 1946 après la deuxième guerre mondiale dans le but se courir les enfants victimes de guerre. Au départ, cette branche se limitait dans certains pays du monde. En 1950, 1’ONU a décidé que la mission de l’Unicef puisse être élargie à travers le monde en vue de protéger les enfants, les aider en répondant à leurs besoins essentiels  et de favoriser leur épanouissement, aussi bien physique qu’intellectuel, a-t-il fait savoir.C’est dans le souci de répondre aux multiples défis auxquels fait face le territoire de Beni que  ce projet est mis en œuvre par LOFEPACO-Unicef.

Le Territoire de Beni est confronté à plusieurs problèmes qui, actuellement, attirent l'attention du monde entier. De ces problèmes nous citons l'insécurité grandissante avec beaucoup d'effets sur le vécu de la population, les maladies telle que la COVID-19 ainsi que d'autres aspects touchant de près ou de loin la santé de la personne et dont les enfants en sont plus victimes. Des problèmes ci-haut évoqués, nous ajoutons la réticence à la vaccination au Penta 3, le taux réduit de l'enregistrement des naissances, le taux réduit des mamans qui font la CPN. Ces 3 derniers aspects, touchant directement la femme paysanne, attirent toujours l'attention de la LOFEPACO, qui, depuis un certain temps cherchent les voies et moyens en vue d'apporter son appui en vue d'y remédier. La promotion des PFE contribuerait a améliorer

Pour y parvenir, la LOFEPACO compte travailler avec les Organisations Paysannes afin que ces dernières puissent aider à sensibiliser la population locale dans l'adoption de bonnes pratiques familiales en d'autres termes les PFE. L'ONG travaillera avec les 5 groupements et les 40 associations paysannes existantes. Les membres de ces associations feront la promotion de PFE auprès de leurs pairs y compris le suivi a travers les registres communautaires. 

La LOFEPACO apportera donc son appui technique, l'UNICEF, quant à elle,  soutient financièrement cette démarche.  A la fin du projet, il y aura également le comptage des registres qui sert d'évaluation de fin projet (coût déjà inclus dans les supervisions mensuelles).

Ce projet vise des  principaux résultats  suivants :

-  95 personnes, à savoir 15 membres de Groupements de Mabalako et 80 membres des Associations paysannes de la place, sont formées en PFE et en lutte contre la COVID-19;

- 2560 femmes participent aux causeries éducatives et émettent des idées innovantes en vue d'amener la communauté à appliquer les PFE;

- 28800 personnes, membres de la communauté de la Zone de Santé de Mabalako, sont touchées par les messages relatifs en lien avec les PFE et adoptent un comportement positif quant à ce;

- 40 registres sont mis en place en faveur de 40 associations paysannes (en raison d'un registre par association) en vue de consigner les naissances et les vaccinations

- 5% d'enfants sont récupérés au Penta 3 lors du dénombrement

- Plus de 5% de nouveaux nés sont enregistrés dans les 90 jours qui suivent leurs naissances.

Au terme de cette cérémonie, monsieur Gilbert Kataka a appelé les 5 groupements (Organisations Paysannes de la LOFEPACO) concernées par ce projet a bien préparer les associations de base en raison de 8 associations par groupement en vue de réunir 40 associations qui seront impliquées dans ce projet. Précisions que les groupements membres de la  LOFEPACO concernés  par ce projet dans la zone de santé de Mabalako sont (APAV, IFED, UFAP, UCOOAFADE  et SYDIP).

                                      Sé Jean de Dieu MBUSA KAYITHULA


 

Vous avez aimé cette publication? Cliquez sur les boutons ci-dessous pour partager ce cintenu à vos amis


(