More Website Templates @ TemplateMonster.com - October 10, 2011!


En photo de famille lprise après la réunion. Ph crédit d'AJAC RDC.

Au moment où la COVID-19 ravage le monde, les agriculteurs du Nord-Kivu à travers le PASA-NK réfléchissent sur la sécurité alimentaire de la province et de la RDC. C’est au cours de la réunion du Comité Consultatif Provinciale que le Conseiller du Gouverneur en charge de l’Agriculture a tenu à féliciter la Ministre de l’Agriculture et Présidente du comité à cause de ces assises. Ce comité s’est réuni pour revoir les réalisations du Plan de Travail et Budget Annuel 2019 mais aussi informer les membres du comité sur les prévisions du PTBA2020.

Malgré la maladie due au coronavirus appelée « COVID-19 », les agriculteurs veulent toujours nourrir la population à sa faim. C’est le vœu partagé du Gouverneur de la Province du Nord-Kivu, Carly NZANZU KASIVITA, manifesté à travers la tenue de la réunion du comité consultatif provincial du Projet d’Appui au Secteur Agricole du Nord-Kivu. La ministre provinciale de l’Agriculture et Présidente du comité, Madame Pélagie, a exhorté les organisations cheffes de file de travailler d’arrache-pied pour nourrir toute la république à travers d’abord les trois filières vivrières à savoir la pomme de terre, le riz et le maïs. Ainsi, pour le Coordonnateur National du Projet d’annoncer aussi quelques réformes souhaitées par la hiérarchie à Kinshasa. La réunion a commencé à 8h30 pour finir à 14h afin de respect la règle du travail à temps minimum prônée par le Chef de l’Etat pendant l’Etat d’urgence dû au coronavirus.

C’est Monsieur Daniel BUNAMBO, Chargé de Suivi et Evaluation au sein de l’Unité de Coordination du Projet (UCP, en sigle), qui modérait la réunion. Il a ainsi présenté un bilan positif pour l’exercice budgétaire 2019. Cette appréciation a jeté les jalons de la planification 2020 qui est en cours d’exécution car déjà validée par le FIDA à Rome, son siège. Cependant au cours de l’année 2019, les producteurs ont réalisé cinquante pourcent du travail attendus. Selon la présentation du Chargé de Suivi et Evaluation, les producteurs bénéficiaires ont réalisé 647 tonnes pour une production attendues de 1320tonnes. Il explique cette baisse de production du fait que la superficie exploitée est juste la moitié de ce qui était prévue. Pour la filière Riz dirigée par une Organisation Paysanne des Femmes, LOFEPACO, ses bénéficiaires ont atteint 450tonnes sur 900Tonnes attendus à cause de la carence hydrique. Et pour la filière pomme de terre qui réunit trois territoires : Lubero, Masisi et Nyiragongo ; coordonnée par SYDIP, ils ont atteint 340 tonnes. Les contraintes ont été soulevées par les producteurs pour accuser cette faible performance. Ils ont notamment accusé, selon le Chargé de Suivi, la qualité de la semence, la forte pluviosité, la plantation tardive mais surtout le vol de la production au moment des fêtes. Les caféiculteurs devaient aussi produire au moins un million de plantules mais ils ont atteint 816 950. Et la FOPAC-NK qui assure le renforcement de capacités des OP a organisé plusieurs formations  et a aidé le PASA-NK à la mise en place de son site web : http://www.pasa-nk.org

Ce projet est particulier dans plusieurs orientations qu’il a.Vu ces particularités, il est parfois difficile de le comprendre facilement. C’est pour cela que de la bouche du Chargé de Suivi, nous avons appris que le diagnostic pour l’intégration d’autres filières est en marche mais aussi le territoire de Walikale. Il précise dans son intervention, « Nous allons rester [d’abord pour cette année] les quatre filières ». « En 2020, nous avons ciblé 6900 nouveaux bénéficiaires. [Ainsi] Nous avons identifié de nouvelles organisations paysannes de base. Pour la filière Maïs et le Riz 6OP chacune et 7 pour la pomme de terre » a présenté Daniel au cours de son exposé sur le PTBA2020. Il a ajouté que pour la filière café, une union de coopératives est en cours de formalisation. Elle est dénommée « Union des Coopératives de Caféiculteurs de Rutshuru, UCOOCARU, en sigle ». Cependant pour palier à la rétraction des bénéficiaires, le ministre national de l’Agriculture et le Secrétaire Général de l’Agriculture ont fait une recommandation de soulagement aux OP cheffes de files et de base. « Le ministre national et le secrétaire général veulent que tous les bénéficiaires soient ciblés sans échelonnage pour rentabiliser le projet » a dit le Coordonnateur national du PASA-NK auprès de membres du comité consultatif provincial. Ceci a démontré la volonté du gouvernement d’appuyer le projet afin d’atteindre directement les 5000 petits producteurs pour la filière Maïs, les 4000 pour la filière pomme de terre, les 5600 pour la filière Riz et enfin les 13 800 caféiculteurs pour le café. « Ce qui changer directement la planification » selon le Chargé de Suivi et Evaluation.

Le PASA-NK sous la contrainte COVID-19

Des riziculteurs membres de la LOFEPACO dans la plaine de Kyatenga à Beni

« Pas de pénurie, on vous nourrit » ainsi disent les agriculteurs dans le monde pendant cette période de confinement. Les agriculteurs du Nord-Kivu travaillent en plein régime pour nourrir la province et ses voisins. C’est d’ailleurs ce qui motive la tenue de la réunion du Comité Consultatif Provincial du Projet d’Appui au Secteur Agricole du Nord-Kivu. Mais cette réunion n’a pas échappé aux mesures de protection contre la pandémie. Tous les participants étaient en masque et gants. Ils n’ont pas dépassé 20 participants et tous distancé d’un mètre même au moment du repas et pause-café. Le Coordinateur du PASA-NK s’est réjoui que tous les participants aient respecté ces mesures. La ministre n’a pas manqué aussi a exprimé sa gratitude à la fin de la réunion, « Nous adressons nos remerciements à vous tous ici présents qui avez pris part à ces assises. Je ne saurais pas terminer mon mot sans vous exhorter au respect des gestes barrières   contre la pandémie à COVID-19 et la maladie à virus Ebola qui resurgit en territoires de Beni alors qu’on s’y attendait le moins » a-t-elle dit.

Elle va ainsi poursuivre son travail sur terrain pour s’assurer réellement que les producteurs travaillent pour nourrir la province et ses voisins sans connaitre une pénurie.« Je prends acte de différentes recommandations que vous venez de formuler pour les présenter à Son Excellence Monsieur le Gouverneur de province du Nord-Kivu et au Comité national de pilotage » ainsi a-t-elle promis pour rassurer la suite des autres activités liées à l’agriculture.

Prosper MUNDA

Journaliste-Reporter AJAC/RDC

Information tirée sur le site web d’AJC RDC

https://ajacrdc.org/2020/05/05/le-pasa-nk-poursuit-ses-activites-malgre-le-covid-19/

Vous avez aimé cette publication? Cliquez sur les boutons ci-dessous pour partager ce cintenu à vos amis


(