More Website Templates @ TemplateMonster.com - October 10, 2011!


Ph de famille des participants à la réunion préparatoire du 15 octobre 2019

Toutes les batteries sont déjà  en marche pour célébrer avec faste la journée de la femme rurale. Cette journée est célébrée chaque le 15 Octobre de l’année. La Ligue des organisations des Femmes Paysannes du Congo s’implique dans les préparatifs de cette journée pour qu’elle ne puisse passée inaperçue. Déjà le  26/09/2019, une réunion préparatoire a été tenue dans la salle des réunions de la LOFEPACO à Butembo à l’intension des organisations membres de la ligue et autres organisations partenaires de la LOFEPACO dont Farma Mundi, FEPSI et le Collectif des Femmes Journalistes.

Tenant compte des conditions de vie en RDC en général et des femmes paysannes en particulier, il a été institué des journées reconnues à la femme pour redorer son image. C’est ainsi que la LOFEPACO a appelé ses organisations membres et partenaires pour réfléchir autour des journées dédiées à la femme pour chercher à lutter contre les différences liées au genre et les injustices sociales. Ces assises ne sont pas les premières, cela est de la coutume de la LOFEPACO. Pour ce faire, la réunion a débuté à 10 heures sous la modération de maman M’Amie, agent à la LOFEPACO.

La modératrice de la réunion a demandé le contexte des milieux d’origine des participants. De cette question, aucune difficulté n’a été signalée dans les différents axes. En conséquence, on est passé à la présentation des membres. Celle-ci s’est faite nommément en citant aussi les organisations d’origine (confer liste des présences).

Le mot d’ouverture de la réunion a été donné par la présidente de la LOFEPACO. Dans son mot, elle montre qu’il est d’habitude de se réunir en vue de préparer ces journées, il a été retrouvé que les femmes ignorent leurs droits et ne savent pas chez qui avoir des informations pour y arriver. Voici pourquoi, nous, comme centre de réflexion avons ce devoir de tourner notre regard vers ces droits et voir dans quelle mesure aider ces femmes meurtries, déclare la présidente. A elle de poursuivre : nous devons mener des plaidoyers auprès des décideurs afin d’améliorer les conditions de vie de la femme. Nous devons avoir un regard rétrospectif pour revenir à ce qui a été projeté l’année passée et voir où nous en sommes. Qu’avons-nous fait ? Qu’avons-nous planifié ? Que voulons-nous encore faire ?

Après ce mot, la modératrice a exhorté les participants de décortiquer le thème de l’année qui devra être envoyé aux autres organisations membres de la LOFEPACO dans leurs milieux respectifs.

Dans les temps passés, ces fêtes consistaient en des défilées, actuellement, ces journées sont devenues de réflexion pour trouver des solutions aux différents problèmes éprouvés. Voila la raison d’être de cette journée qui doit plus nous aider à réfléchir que de fêter.

A noter que plusieurs activités seront organisées en marge de la commémoration des journées dédiées à la femme rurale et de l’alimentation, célébrées respectivement le 15 et le 16 octobre. La LOFEPACO en partenariat avec FEPSI sous le financement de Farma Mundi prévoient fêté ces journées d’une manière spéciale pour l’an 2019. C’est entre autre dans les zones de santé de Mabalako, Mambogha, Isale-Vulambo et Masereka.  Des messes seront dites dans diverses églises. Après les messes,  un débat  démocratique sera ouvert après exposition du thème dans la grande salle ou au stade. Ces débats seront sanctionnés par les recommandations. A la même occasion les productrices pourront exposer leurs produits dans les lieux publics, a fait savoir madame M’Amie Kyakimwa, animatrice au sein de la LOFEPACO.

                               Sé Service de Communication

 

Vous avez aimé cette publication? Cliquez sur les boutons ci-dessous pour partager ce cintenu à vos amis


(